L’Exonération sociale et fiscale des heures supplémentaires et complémentaires

A compter du 1er janvier 2019, la rémunération des heures supplémentaires ainsi que leur majoration ouvrent droit à une exonération de charges salariales (dans la limite d'un taux de 11,31%) et une exonération d’impôt sur le revenu jusqu’à 5000€ par an.


La réduction s’applique à la rémunération de l’heure supplémentaire ou complémentaire, ainsi qu’à la majoration de salaire qui y est attachée dans la limite du taux de majoration prévu par accord collectif ou, à défaut, par le code du travail.


Cette exonération est également applicable :

- aux agents de la fonction publique titulaires et non titulaires au titre des heures supplémentaires qu’ils réalisent ou du temps de travail additionnel effectif ;

- aux salariés des régimes spéciaux.


Sont concernés les départements de métropole et d’Outre-mer – dont Mayotte - et Saint-Pierre-et-Miquelon.







Pour en savoir plus 😉 : Cliquer ici

7 vues